L'avenir du photocopieur

Posté par: Admin BeeAtWork Dans: Bee Pro Sur: mardi, août 14, 2018 Commentaire: 0 Frapper: 81

L’avenir des photocopieuses réside dans son association avec les innovations d’impression modernes.

Nous aurons toujours besoin de photocopier des documents. Mais les entreprises ressentent de plus en plus la nécessité de capturer et de gérer les images de leurs documents à l’aide de systèmes de gestion de documents. Lorsque vous associez les technologies de numérisation et de photocopie, les avantages suivent immanquablement. Adopter une technologie de numérisation qui collecte l’image d’un document tout en le photocopiant permet aux utilisateurs de conserver l’image au sein d’une solution de gestion des documents. Vous pouvez ainsi l’imprimer quand bon vous semble. Les utilisateurs peuvent marquer l’image avec des métadonnées et même rechercher le texte sur le document (à condition de disposer de la technologie de reconnaissance optique de caractères appropriée), octroyant ainsi une valeur supplémentaire au processus de copiage.

Surveillance basée sur le cloud

L’avenir des photocopieurs les verra plus connectés que jamais. Les photocopieuses A3 sont souvent vendues sur la base d’une location, avec des techniciens de services qui viennent pour remplacer les consommables et les réparer au besoin. Plus les frais de maintenance sont importants, plus la location coûtera cher à l’utilisateur final, puisque les fournisseurs intègrent ces dépenses au contrat. Transformer la photocopieuse traditionnelle en appareil connecté permet au client de bénéficier d’un plus faible coût tout en gagnant du temps. Il fait ainsi d’une pierre deux coups.

En connectant l’appareil photocopieur à un service de contrôle basé sur le Cloud (en l’intégrant à l’Internet des objets), un fournisseur peut contrôler en détail le statut des composants internes de l’appareil. Il peut ensuite utiliser des logiciels de diagnostic prédictif d’arrière-plan pour identifier les problèmes avant qu’ils n’affectent le service de l’utilisateur, et envoyer un technicien s’en occuper. Surveiller les photocopieurs de cette manière permet également aux fournisseurs de savoir quand un consommable doit être remplacé. Les représentations constamment mises à jour du toner et du niveau de papier permettent au fournisseur de les remplacer au besoin, plutôt que d’analyser des statistiques antérieures pour établir une estimation.

Un accent mis sur la sécurité

Pendant des années, les photocopieurs et les imprimantes ont eu la réputation d’être mal sécurisés. La plupart des appareils d’entreprise étaient dotées de disques durs qui conservaient des copies des documents qu’elles reproduisaient. Elles stockaient également une quantité considérable de métadonnées au sujet de ces documents. Et toutes ces informations sont précieuses pour les pirates. Auparavant, les voleurs d’informations fouillaient les poubelles pour accéder aux documents sensibles jetés par les employés. Aujourd’hui, ils est plus rapide d’examiner un disque dur, soit en piratant directement le réseau de l’entreprise, soit en accédant à des équipements en fin de vie ou loués auparavant par l’entreprise.

Par le passé, la sécurité des photocopieurs venait souvent en second plan. Mais avec des vols de données de plus en plus sophistiqués, sa sécurité doit désormais être prise en compte. Concevoir des photocopieuses dans leur ensemble, avec fonctions de chiffrement et d’effacement des données intégrées, fait partie des responsabilités de chaque fournisseur, et exige l’attention de chaque client.

Disponibilité, sécurité, efficacité, gestion de contenu… La technologie a parcouru beaucoup de chemin depuis les années 1930 pour améliorer ces processus. Elle a tout particulièrement évolué en vue de supprimer les points négatifs vis-à-vis de son utilisation dans les bureaux. Conçue pour les services de gestion d’impression, une technologie de copie et d’impression innovante, change la donne du travail de bureau.

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut